Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 23:54
Je vous écris suite à un gentil mot vu sur le blog d'ecologirl pour mon article sur les couches lavables à Bordeaux.

C'est rigolo d'être considéré comme une vrai maman bio et je me sens très sensibilisée... Même si ce n'est pas l'impression que j'ai de moi même... En effet, j'adore le nutella! (Pas de version bio)... Sur internet on retrouve des dizaines de blogs tenus (a jour!) par des personnes bien plus BIO que moi. Avec des recettes et astuces... Des personnes qui ont réussi le pari d'avoir un potager bio dans leur jardin... Ou changer la ville pour la paix de la campagne... J’adore la ville, moi !

Je me pose souvent des questions sur le Bio, l'écolo, nos modes de consommation… Et souvent c’est dur de savoir quel est le bon choix… Surtout en ce moment que tous les publicitaires ont compris que le mot d’ordre est écologie… On voit Bio et écolo écrit partout ! On ne sait pas où il existe de la vérité et ou c’est que de la pub…

 

Je suis une personne très heureuse car mon cher et tendre époux partage beaucoup de mes questions sur ce sujet.

Je ne suis pas la seule à lire sur l'écologie et la planète, les constructions économiques-écologiques etc. A vrai dire, je profite de ce post, pour dire que je suis très fière de mon mari, qui a même fait une étude (à son initiative) de comment économiser l'énergie et favoriser le développement durable dans l'entreprise où il travaille. Quelques bons milliers d'euros! Seul, hic… Je ne sais pas si les directeurs de son groupe l’ont lu ou comptent faire quelque chose…

Bref, je pense que j'essaie de mener une vie un peu plus bio. De freiner (ce qui n’est pas toujours le cas) mon esprit consommateur irraisonnée… Mais un tas de petites choses me trahissent : je prends plus la voiture que je marche à pied (bon, quand j’habitais au Brésil, avec le beau temps plus souvent au RDV, ce n’étais pas le cas…)…

 

Après ce sont des petits choix du quotidien… comme une étiquette contre les pubs devvant la boîte-aux-lettres (Oh! Au début j'ai soufert, j'aimais bien regarder les pubs).

 

On se rend compte, par exemple, que notre poubelle verte est pleine toutes les semaines (on fait attention à bien trier). On a décidé de réduire les emballages, mais ce n’est vraiment pas facile… on essaye quand on est devant la gondole du supermarché… De même on achète de plus en plus de la nourriture bio : fruits et légumes, surgelés, pâtes, biscuits, lait… Mais il faut bien regarder les étiquettes pour n’acheter pas du Bio de Nouvelle Zélande

 

Bon, c’est l’heure du dodo… C’est très tard !

Repost 0
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 14:34
Comment savoir ce qui se cache dans nos étiquettes?
En ce moment tous les médias et marques nous incitent à faire notre petit geste pour la planète: consommer mieux, consommer vert, partager avec ceux qui sont moins favorisés...

Plusieurs grandes marques ont dans leur grands rayons ou dans leur catalogues, une petite collection BIO (H&M, Vertbaudet, La Redoute, C&A... juste pour citer quelques unes)... Même les supermarchés (carrefour, Leclerc etc.) proposent du Bio... Mais où est fait ce BIO? Cette question m'est venue un peu plus tard que ma motivation pour le Bio. Un peu comme l'anecdote des pommes bio...

Je ne me pose pas de questions par rapport aux sérieux de ces marques, en ce qui concerne les audits des conditions de travail dans les usines un peu partout dans le monde... où ont peu trouver "le moins cher" que "le pas cher"... mais ces contrôles ont parfois des faiblesses, comme a montré l'affaire GAP en Inde. Voir les links (autres existent sur le web):
link
link

En regardant les 20 vêtements BIO proposés dans des collections de 200 pages, on a l'impressions qu'ils sont là pour faire de la pub: "nous aussi ont pense à la planète")

Ok! C'est du Bio: fait en Chine, en Inde, en Turquie, en Egypte... J'espère que dans des conditions de travail correctes... Il reste  que même si c'est fait dans une chaîne de production textile avec 60 heures de travail par semaine, si le coton à un label SKAL ou autre, il reste Bio, produit dans les règles du Bio... donc moins de pesticides pour la planète et pour les agriculteurs...

CONCLUSION: BIO c'est juste bio. Le système de production peut être le même que tous les autres textiles, avec les mêmes cadences de travail pour les employés (et sous-traitants).

C'est compliqué, hen? La marque française 30degres (je ne suis pas VDI de leur marque), pose le problème de son point de vue:

" Notre coton est cultivé en Floride (U.S.A) est filé en Suisse, tricoté, teint, serigraphie et confectionné en France.
(...)
Nous fabriquons en France un produit de qualité et nous contribuons ainsi la sauvegarde de nos emplois et d'un savoir faire inégalé.
Les modèles sont réalisés en coton bio par des employées compétentes et disposant d'un savoir faire.
Nos modèles sont nos propres créations dessinés par un styliste "maison".
Les différentes transformations du tissu(serigraphies, broderies, confection...) sont réalisées à Roanne.Les finitions sont de premieres qualités.
Produire dans nos ateliers permet de maintenir et dynamiser les emplois dans la filière textile et habillement avec des salaires décents, obeissant aux lois régies par le code du travail français.
A contrario des pays de main d'oeuvres à bas coûts où les ouvriers esclaves sont surexploités pour un salaire de misère, qui permet à peine de survivre.
Il existe dans ces pays de nombreux ateliers/usine clandestins qui font travailler des enfants.Ils sont cachés dans des caves et des salles en sous-sols où l'éclairage est très faible et l'aération insuffisante. Ces derniers ne reçoivent pas forcément un salaire mais juste les repas de la journée."


Le prix de leurs belles choses made in France... Je vous laisse consulter...

On ce dit: OK! Achetons des produits français... Gardons l'industrie textile française qui reste encore... Mais, bon... pouvoir d'achat oblige... "Made in France" ce n'est pas un choix que tous peuvent se permettre. Un cercle vicieux.

Triste à dire mais "le bio bon marché" permet à ceux qui veulent donner leur petite contribution à la planète à ne pas se sentir exclus car ils ne peuvent pas payer au moins 25 euros pour un t-shirt ético-écolo d'une marque...
Repost 0
Published by DeRioàBordeaux - dans Réflexions sur "vers le vert"
commenter cet article
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 13:36
Ce n'est pas facile de "se convertir" au Bio. Le prix est une composante non négligeable. Entre le lait de croissance marque supermarché et le lait de croissance bio "de marque", le prix presque double...

Puis, on a de ces surprises! Je fais mes courses un peu partout du pointu Bio (Dr. Knock à Bruges, SoBio au Haillan) aux grands supermarchés comme Auchan et carrefour. L'anecdote est exactement sur un "grand supermarché".

Après les courses "à la va vite", chez nous, mon mari se rend compte que les "pommes bio" achetés pour faire la "bonne compote" pour les p'tits venait de l'argentine. Rien contre les pommes argentines, au contraire, je les trouve géniales au Brésil! Mais c'est bizarre de se rendre compte qu'elles viennent de si loin... Pas besoin de dire qu'on avait acheté des pommes plus savoureuses "made in France" non bio (PS: Pomme Perlin, du Limousin).



O texto nao é uma traduçao literal:
Nao é facil se converter au Biologico. O preço é uma component nao negligenciavel. Entre o leite de crescimento da marca do supermercado e o leite de crescimento de uma grande marca o preço quase dobra...

E a gente tem cada surpresa! Eu faço minhas compras em varios supermercados diferentes. Alguns sao exclusivos de produtos biologicos outros sao hipermercados. Vou contar uma anedota, depois dans compras em um desses supermercados (acho que foi o carrefour).

Depois de fazer as compras correndo, ja em casa meu marido se da conta que as maças BIO que ele comprou (e pagou os olhos da cara, claro!), pra fazer uma compota pras crianças, vinham da Argentina. Nada contra as maças argentinas, mas é estranho comprar maças biologicas vindo de tao longe. Nem preciso falar que ja compramos maças francesas nao biologicas muito mais saborosas.
Repost 0
Published by DeRioàBordeaux - dans Réflexions sur "vers le vert"
commenter cet article